De l’art du mensonge chez les Juifs : le métissage

Publié le Mis à jour le

Image
Les Juifs sont des activistes infatigables du métissage industriel dont ils nous vantent en choeur les vertus. Les déclarations sont innombrables.

Mais lorsque l’on observe en leur privé les Juifs qui les promeuvent, on constate qu’il s’agit d’une arme d’exportation exclusive destinée à éradiquer biologiquement les peuples dont ils veulent le contrôle absolu.

Exemples:

Patrick Bruel-Benguigui, marié jusqu’en 2007 à la Juive Amanda Sthers

Nicolas Mellah Sarközy Nagy Bocsaï, marié respectivement à la Juive Cécilia Ciganer Albeniz puis à la Juive Carla Bruni Tedeschi.

Jean Mellah Sarközy Nagy Bocsaï marié à la Juive Melissa Darty

Arthur Essebag marié à la Juive Estelle Haliday

Cécilia Ciganer Albeniz remariée au Juif Richard Attias

Emmanuelle Béart mariée au Juif Mickael Cohen

Alexandre Adler mariée à la Juive "antiraciste" Blandine Krigel

Bernard Henry Lévy marié à la Juive Arielle Dombasle

Pierre Arditi marié à la Juive Evelyne Bouix

Robert Badinter marié à la Juive Elisabeth Bleustein Blanchet

Josiane Balaskovic connue sous le nom de "Balasko" mariée au Juif Philippe Berry, frère de Richard Berry

Serge Ginzburg connu sous le sobriquet de "Gainsbourg" compagnon de la Juive anglaise Jane Birkin

Jean Louis Borloo marié à la Juive Béatrice Schönberg née Szabo

Bernard Kouchner marié à la Juive Christine Ockrent

Dominique Strauss Kahn marié à la Juive Laure Sinclair née Schwartz

Jean Pierre Chevènement, Juif d’origine allemande, marié au sculpteur Nisa Grunberg

Gérard Darmon marié à la Juive Karima Mathilda Haïm plus connue sous le sobriquet de "Mathilda May".

Charlotte Ginzburg connue sous le nom "Gainsbourg" marié au Juif Yvan Attal

Roger Ben Hanine connu sous le nom "Hanin" marié à la productrice Christine Gouze Renal

Jack Lang ( auteur de la phrase suivante en s’adressant à de jeunes immigrés : "vous représentez l’idéal (Juif) de ce que l’on appelle le métissage) marié à la Juive Buczynsky

Véronique Neïertz, ministre socialiste, mariée au directeur général de Christian Dior, Christian Neïertz

Etc.

About these ads

2 réflexions sur “De l’art du mensonge chez les Juifs : le métissage

    Terebrant Lapiaz a dit:
    13 septembre 2013 à 14 h 51 min

    "Laure Sinclair" ah ah.

    Carole Ravereaud a dit:
    9 novembre 2013 à 21 h 47 min

    La plus grande invention mensongère des juifs est quand-même le christianisme!

    Tout au long de l’Antiquité, la position des Juifs était simple et claire : d’après les Prophètes, par la grâce de Yahvé Israël était destiné à gouverner le monde ; dès que les peuples serviteurs d’Israël acquiesceraient aux nécessités divines, le temps où Israël règnerait sur la terre et ses habitants serait advenu.

    Mais ces temps tardant un peu trop à venir à leur goût, ils imaginèrent la plus grande escroquerie jusqu’à la "Shoah" : la soudaine apparition d’un prophète, d’un espèce d’"homme-dieu", évidemment issu de la race de David et ainsi fils de l’Alliance, qui clama « Ne croyez pas que je sois venus abolir la Loi ou les Prophètes, je ne suis pas venu pour les abolir, mais pour les accomplir » (Matt. 5:17) Et dans une époque ou le conquérant romain était en train de s’extraire des superstitions religieuses, les foules fascinées le suivirent car ce Jésus interprétait la "promesse divine" d’une manière complètement différente et dans un sens nouveau, au point de détruire en apparence le judaïsme en l’universalisant. La réalisation des promesses était transférée du plan matériel au spirituel, surpassant les cadres ethnique et national, et elles n’étaient plus désormais seulement adressées aux Juifs – jusqu’alors les seuls bénéficiaires – mais étendues au monde entier.

    Ce message semblait annuler la soumission de tous les royaumes de la terre à Israël. Grands Prêtres et Pharisiens feignirent de ne pouvoir tolérer un tel blasphème et une telle attaque sur leurs privilèges, et afin de se débarrasser de ce dangereux agitateur, le livrèrent aux Romains et le firent condamner à mort. Puis ils mirent en scène, selon un scénario digne de Georges Romero, une résurrection du Jésus-Christ afin que son enseignement se répande au sein du monde ancien pour achever de le jeter à bas.

    Comme aujourd’hui avec l’antagonisme factice droite-gauche dans les démocraties, des Juifs dénoncèrent ses disciples aux autorités romaines, les présentant comme des rebelles à l’Empire pour que Rome les persécute et supplicie sans cesse, , tandis que d’autres, tels Saul de Tarse, simulaient la conversion et s’en allaient prêcher pour que la vague chrétienne progresse sans trêve ni répit et triomphe du pouvoir impérial jusqu’à ce que le monde vacille et s’incline en faveur de l’Église du Christ… l’histoire du christianisme peut donc se voir comme une longue oeuvre de tentative de conversion de toute l’espèce humaine à l’exception notable des Juifs : sous couvert d’accomplir sur terre la volonté de Dieu, il a toujours veillé à leur dispersion parmi les nations, où ils gardaient leurs coutumes comme un virus en latence (de temps en temps quelque roi ou population excédée on les persécutait un peu mais ça ne durait jamais)

    Quel est donc le but du christianisme? C’est très simple, il suffit d’ouvrir une Bible :

    « Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d’Israël ? » (Actes 1 :6)

    « Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Eternel » (Esaïe 2 :1-3)

    Et voici maintenant le programme : “c’est par la foi que vous êtes fils et filles de Dieu dans l’union avec Jésus-Christ. En effet, votre baptême vous a uni(e)s au Christ et vous êtes ainsi revêtu(e)s de la condition nouvelle qui est dans le Christ. Il n’y a donc pas de différence entre les Juifs et les non-Juifs, entre les esclaves et les hommes libres, entre les hommes et les femmes ; vous êtes tous un dans l’union avec Jésus-Christ". (Galates 3 ; 26-28) qui équivaut à une indifférenciation des races, des classes et des sexes, renforcée par “tu dois aimer ton prochain comme toi-même” (Matthieu 22) ,qui devient de ce fait une profession de foi antiraciste, et pour finir le projet de fusion raciale généralisée par la grâce du Saint-Esprit : “ Et nous tous, les Juifs ou les non-Juifs, les esclaves ou les hommes libres, nous avons été baptisés pour former un seul corps par le même Esprit Saint ” ( Corinthiens 12)

    Et comme maintenant en Europe il y a des gens de toutes les races du monde, fort logiquement, "Il n’y a donc pas de différence entre les Juifs et les non-Juifs, entre les esclaves et les hommes libres" devient : "il n’y a pas de différence entre les Blancs et les non-Blancs, entre les autochtones et les immigrés."

    Et : "les Juifs ou les non-Juifs, les esclaves ou les hommes libres, nous avons été baptisés pour former un seul corps par le même Esprit Saint" se met à signifier "les Blancs et les non-Blancs, les autochtones et les immigrés, nous avons été baptisés pour former une seule race par le même Esprit Saint" (ou par la Sainte République, si vous préférez)

    En 2002 le cardinal allemand Walter Kasper a déclaré « Les juifs n’ont pas à devenir chrétiens pour être sauvés. S’ils suivent leur propre conscience et croient dans les promesses de Dieu comme ils les comprennent dans leur Tradition, ils sont dans la ligne du projet de Dieu qui, pour nous chrétiens, atteint son achèvement en Jésus » . Depuis la seconde moitié l’Eglise a renoncé officiellement à convertir les Juifs, ce peuple qui pratique ouvertement l’endogamie, tout en oeuvrant activement à l’invasion migratoire chromatoderme en Europe afin de “profiter de l’immigration pour évangélisercomme l’a prôné le précédent pape.

    La foi du chrétien (et du musulman), en fait, présuppose l’ignorance et le doute, l’absence de certitude réelle, qu’il surmonte précisément par une croyance aveugle, irrationnelle, martelée dans son esprit par la répétition compulsive des mêmes versets ad vitam aeternam jusqu’à l’extinction cérébrale par gâtisme. Pour la raciste en revanche, la certitude de l’existence du divin en soi-même repose sur une intuition intellectuelle qui n’existe que chez une élite raciale; elle sait que les forces profondes qui agissent sur la formation des civilisations viennent de la Race et non pas d’un “au-delà” fantasmatique.

    Certains m’objectent, à propos de mes interprétations ci-dessus, qu’"Il faut remettre ces paroles dans leur contexte d’alors"… mais alors, cela revient à prendre la Bible au sens littéral, et dans ce cas elle ne concerne que les peuples de cette partie du Moyen-Orient à cette époque précise : donc elle est sans valeur aujourd’hui – thèse que j’approuve entièrement, rejetant les délires bibliques (et coraniques, comme par hasard tous deux en provenance de terres où les mélanges raciaux ont toujours été endémiques) dans les limbes du non-sens et de la grotesquerie.

    Or la Bible se veut support d’une religion qui prétend avoir valeur d’exemple, donc il faut bien adapter ses histoires aux nouveaux contextes, sinon elle n’est plus qu’un banal livre de contes, un recueil d’anecdotes. Il faut donc la prendre au sens spirituel, comme un message adressé à l’humanité – la fameuse “Révélation” – et dans ce cas il est nécessaire, par le biais de l’herméneutique, d’adapter ledit message aux situations actuelles. Dès lors il suffit, pour juger du degré de perniciosité de nombreux passages bibliques, de les ajuster au monde moderne comme je l’ai fait avec le brio qui me caractérise.

    Conclusion : soit le christianisme ne sert à rien, soit il incite au métissage et à la destruction des races pour le plus grand bénéfice du peuple juif – et cela n’a rien d’étonnant car, ainsi que je viens de le démontrer à l’aide de versets de la Bible, il est leur création et leur instrument. Dans les deux cas, les peuples européens ont tout intérêt à s’en débarrasser.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s